La commune de Cénac, à une quinzaine de km au sud-est de Bordeaux, appartient au proche Entre-Deux-Mers, dans un secteur vallonné à dominante rurale et notamment viticole.
Le territoire communal d’une superficie de 750 ha est bordé par les communes de Latresne, Carignan, Lignan de Bordeaux, Saint-Caprais de Bordeaux et Camblanes-et-Meynac.
Les altitudes sont contrastées, variant de 8m dans la vallée de la Pimpine à 76m au point culminant. Au dernier recensement, la population de la commune s’élevait à 1899 habitants.
Depuis 2003, Cénac appartient à la Communauté de Communes des Portes de l’Entre-Deux-Mers avec Baurech, Cambes, Camblanes, Latresne, Quinsac et Saint-Caprais de Bordeaux.
Forte de cette situation, la commune constitue un pôle touristique extrêmement attractif. La mise en service en 1996 de la piste Roger Lapébie par le Conseil Général a en effet considérablement accentué un engouement certain pour un tourisme vert à vocation familiale.

 

Empruntant le tracé d’une ancienne voie ferrée, cette piste cyclable, qui relie Latresne à Sauveterre de Guyenne en passant par Créon et La Sauve Majeure, traverse la commune de Cénac dans le secteur de Citon, où subsiste encore une gare ferroviaire et les vestiges d’anciennes carrières de pierre. C’est le point de départ idéal pour les randonnées cyclistes ou même pédestres, puisque une boucle locale des chemins de randonnée démarre également de la gare pour amener les promeneurs sur le côteau et au-delà vers le bourg et le bois de Desfonseau, à travers vignobles et espaces boisés qui composent le paysage naturel de la commune.
Au bourg, le principal centre d’intérêt est l’église Saint-André, datant du XIe siècle, inscrite à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques depuis 1995, et récemment restaurée. Le bourg compte également un bar-restaurant, un bar-tabac-bureau de poste, divers commerces de proximité et les services de santé indispensables (médecin, kinésithérapeute, pharmacie).
A moins de 800m de l’église, au coeur de la coulée verte que constitue la vallée du Rauzé, prédomine un espace boisé important, où le promeneur peut découvrir un ancien lavoir. C’est là que se situe le bois de Desfonseau, agrémenté d’un parcours santé très apprécié des Cénacais.
Enfin, patrimoine à la fois historique, économique et paysager, le vignoble cénacais, au sein des Premières Côtes de Bordeaux, comprend plusieurs châteaux unanimement reconnus pour la qualité de leur production.